L’e-mailing n’est pas mort

emailingEn tant qu’entreprise, l’un des moyens de garder le contact avec ses clients tout en partageant ses actualités et ses nouveautés est l’e-mailing ou publipostage électronique. Pourtant, cet outil de communication est mal aimé et vu, à tort, comme dépassé. Avant de le mettre définitivement aux oubliettes, laissons-lui une chance de montrer tous ses atouts !

 

Qu’est-ce que l’e-mailing ?

L’e-mailing est un outil de marketing direct qui permet l’envoi de mails à un groupe de personnes. Ces cibles se divisent en deux groupes : d’un côté les clients et de l’autre les prospects. De ce fait, les objectifs de l’e-mailing vont être différents. Quand une entreprise s’adresse à ses clients via l’e-mailing, cela va permettre de renforcer leurs relations et de fidéliser. Pour les prospects, cet outil de communication a pour but de les persuader de devenir client.

 

David contre Goliath

Avec les réseaux sociaux, les informations circulent à vitesse grand V et permettent d’avoir des retours quasi immédiats. Aujourd’hui, une entreprise qui veut partager ses nouveautés ou ses promotions poste une publication sur les réseaux sociaux. Elle peut voir en un clin d’œil l’impact sur la cible et même décider de discuter en temps réel avec ses clients pour être au plus proche d’eux. Vu comme ça, il est vrai que l’e-mail semble désuet et peu attractif.

Pour autant, l’e-mailing n’a pas dit son dernier mot ! Et c’est grâce à cette multi-connectivité qu’il reprend le dessus. Qui n’a pas sur son smartphone sa boîte mail ouverte en permanence ? Recevoir des emails ne demande plus de se connecter à un ordinateur et cela devient aussi rapide que les messageries instantanées. De plus, l’e-mailing a de nombreux autres avantages qu’il ne faut pas négliger : son format permet une créativité graphique et une personnalisation sans limites, il reste un outil de communication peu cher et de plus, il peut être analysé (taux d’ouverture, nombre de visites, etc.). D’ailleurs et selon une étude publiée sur le Journal du Net, une campagne e-mailing est ouverte en moyenne à 19.25% pour un taux de réactivité proche de 18%. Bien que le pourcentage de clics avoisine les 5%, ce qui peut paraître peu, les désabonnements sont seulement de 0.33%.

Enfin, pour s’assurer une bonne délivrabilité et respecter vos clients, l’e-mailing est régi par quelques conditions. Il doit contenir un lien de désabonnement et être envoyé à des adresses e-mail opt-in (adresse dont on possède l’autorisation d’usage de l’internaute). L’utilisation d’un routeur professionnel permet de suivre ces règles tout en ayant des retours sur les adresses e-mails non valides, les taux d’ouvertures ou encore la mise à jour de votre base de données. Vous éviterez ainsi le blacklistage et préserverez la réputation de votre adresse d’envoi.

 

Un retour en force

L’e-mailing reste un excellent moyen pour rappeler à ses clients qui vous êtes, ce que vous faites et leur montrer que vous pensez à eux. Grâce à son format et sa présentation, vous pouvez capter leur attention et rester dans un coin de leur mémoire. Bien que l’e-mailing reste un envoi groupé, il est plus personnel qu’il n’y parait : grâce à la segmentation de votre base de données, il permet de cibler les bonnes personnes et de voir le taux d’ouverture et de clics s’améliorer  tout en personnalisant davantage les relations avec vos clients. D’après une étude de Lyrics, Inc., la segmentation accroît de 39% le taux d’ouverture et diminue de 28% les désabonnements. Alors ne négligez pas cet outil de communication et remettez-le au goût du jour !

Pour aller plus loin :

Commandez notre pack annuel emailing

Inscrivez-vous à notre formation emailing

 

Laisser un Commentaire